Chronique : Netflix et les services numériques

Une nouvelle taxe près de chez vous ? Alain Dubuc - Collaboration spéciale Depuis plusieurs années, on jongle, au Canada, avec l’idée d’imposer la TPS et les taxes provinciales aux services numériques provenant de l’étranger. On a appelé cela la taxe Netflix, même si elle devrait s’appliquer à une foule d’autres services – la musique Spotify, les films d’Apple, les logiciels téléchargés de Microsoft, les livres électroniques d’Amazon, Uber ou Airbnb. Mais parfois, au Canada, on parle beaucoup et on agit peu. L’idée est en l’air, mais il ne se passe pas grand-chose. Pendant que le gouvernement Trudeau est au stade des signaux laissant entendre qu’il s’engagerait peut-être dans cette voie, d’a

Contenu canadien : doit-on s'attendre au pire ?

August 22 Il y a deux semaines, le géant américain des médias CBS annonçait le lancement en 2018 de son nouveau service de diffusion vidéo en continu « All Access » au Canada et aux États-Unis. Plus particulièrement, CBS a fait savoir que la pratique, établie depuis longtemps, par laquelle les grandes entreprises américaines accordent aux diffuseurs canadiens des licences de diffusion de séries télévisées américaines à succès, serait progressivement discontinuée. S'adressant aux analystes de Wall Street, Les Moonves, chef de la direction, a expliqué que CBS lorgnait les 50 million d'abonnés internationaux de Netflix, pensant pouvoir exploiter ce marché et son riche portefeuille d'émissions à

Imposer une redevance aux fournisseurs de services Internet, c’est pourtant simple!

July 16, 2017 Dans une mer d’émissions d’actualité et de divertissement américaines, diffuser nos nouvelles locales et nos propres émissions canadiennes permet de préserver un peu la réalité canadienne. Depuis l’invention de la télévision, c’est un fait de la vie canadienne : deux auditoires nationaux partagent une frontière et une langue communes, sauf qu’un marché compte 320 millions de téléspectateurs, tandis que le nôtre est de 36 millions. Laissées aux forces naturelles du marché, les émissions de nouvelles et de divertissement canadiennes n’ont pratiquement aucune chance. Les grands studios américains rentabilisent leurs meilleures émissions bien avant de les exporter vers le Canada, s

Andrew Coyne, le journalisme canadien et la grande masse de la population

June 20, 2017 On sait que l’idée d’une politique publique arrive à point nommé lorsqu’elle peut encaisser un coup de frappe du critique le plus brillant sans en être ébranlée. Tel est le cas de la proposition présentée la semaine dernière par Médias d’info Canada et une large coalition de groupes industriels, dont Unifor, qui concernait une aide gouvernementale de 350 millions de dollars, et de la réplique du chroniqueur Andrew Coyne, publiée dans le National Post. M. Coyne ne nie pas la réalité : il reconnaît que l’industrie est en train de s’effondrer parce que les recettes publicitaires canadiennes remplissent maintenant les coffres de quelques entreprises de Silicon Valley. Or, M. Coyne

Is the fate of CanCon worse than imagined?

Two weeks ago, American media giant CBS announced it was launching its new video streaming service “All Access” in both the US and Canada in 2018. More pointedly, CBS gave notice it would phase out the time-honoured practice of big American media companies licensing hit American shows to Canadian broadcasters. CEO Les Moonves told Wall Street analysts it is ogling Netflix’s 50 million international subscribers, figuring CBS can exploit that market with its rich portfolio of hit shows. In fact CBS is betting heavily on internet TV replacing conventional TV. They own a lot of prime content, for example the wildly lucrative Star Trek franchise. Their plan is to broadcast the pilot of its next s

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

Contact Us

Howard Law

Unifor Media Council

205 Placer Court, Toronto, ON M2H 3H9

 Howard.Law@unifor.org  |  Tel: 416 497-4110, 800 268-5763