Les compressions effectuées dans les journaux de Vancouver causeront du tort à la population

À la suite des compressions massives que Postmedia a effectuées dans les deux principaux journaux de Vancouver, Unifor demande à ses alliés de changer leur photo de profil dans les médias sociaux et de signer une pétition pour sauver les nouvelles locales.

« Une société libre a besoin de médias forts pour demander des comptes aux puissants de ce monde, soutient Howard Law, directeur du secteur des médias d’Unifor. Ces compressions limiteront considérablement la capacité des Britanno-Colombiens de savoir et de comprendre ce qui se passe dans leur province. »

Le vendredi 24 mars, Postmedia a annoncé qu’il supprimerait 54 postes au Vancouver Sun et au Vancouver Province, qui avaient commencé à partager la même salle de nouvelles l’année dernière, après d’autres compressions. L’annonce de ces mises à pied, dont 29 touchent la salle de nouvelles, suit la mise en place d’un programme de rachat ayant entraîné 38 pertes d’emplois en janvier.

M. Law invite les alliés des journalistes à remplacer leur photo de profil sur Facebook et Twitter par l’image fournie  a la gauche et à signer la pétition « Sauvons les nouvelles locales » à l’adresse mediaactionplan.ca/petition-fr.

Les compressions surviennent à la veille d’élections provinciales vivement contestées en Colombie-Britannique.  

« Les journalistes britanno-colombiens font un excellent boulot en mettant au jour de l’information vitale en vue des élections, ajoute M. Law. À cause de la décision de Postmedia de dépouiller les principaux journaux de la province d’un si grand nombre de journalistes talentueux, l’électorat sera moins bien informé le jour des élections. »

L’année dernière, cinq cadres supérieurs de Postmedia ont touché, au total, 2 275 000 $ en primes de maintien en fonction. À lui seul, Paul Godfrey, président et chef de la direction, a reçu 900 000 $. Depuis, deux de ces cinq cadres ont quitté l’entreprise, et le contrat de M. Godfrey a été prolongé jusqu’à la fin de 2020.